ANPCME: Psychiatrie et santé mentale


Recherche détaillée

ou

  • JOURNEE PSYCHIATRIE ET SANTE MENTALE 30.01.2014

    Les acteurs du secteur réfléchissent à des articulations pour assurer la continuité des parcours de soin Lors de la 3e édition de la journée FHF consacrée à l’actualité et aux enjeux de la psychiatrie et de la santé mentale, les acteurs du secteur, dans leur diversité, ont travaillé à prévenir les ruptures. Un objectif d’autant plus important que le secteur – certes dans une version rénovée – semble assuré de perdurer.   Invité à identifier les enjeux actuels du champ de la psychiatrie, le député du Loir-et-Cher Denys Robiliard, qui est l’auteur du rapport d’information sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie, a souligné l’importance d’éviter les ruptures dans les parcours de soins et la nécessité de réfléchir à la création d’« interfaces ». Des notions qui font largement écho au contenu du denier Plan psychiatrie et santé mentale (PPSM) 2011-2015. Les articulations entre médecine de ville et hôpital, entre les différents territoires, entre le sanitaire, le médico-social et le social, semblent d’autant plus essentielles que la file active des patients augmente (+ 5 % par an pour les adultes et + 7 % pour la psychiatrie infanto-juvénile) tandis que le nombre de professionnels va décroissant en raison notamment du nombre de départs à la retraite.  En outre, plus de 800 postes s’avèrent non pourvus dans la psychiatrie publique, a ajouté le député.