ANPCME: Psychiatrie et santé mentale


Recherche détaillée

ou

  • A vos agendas , à diffuser à vos réseaux

    Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous convier à la journée : « Nouvelles territorialités en psychiatrie et santé mentale » qui se déroulera le Jeudi 4 mai 2017 de 8h30 à 17h00 au Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, Salle Laroque, 14 avenue Duquesne – 75007 Paris. Organisée par : -       L’Association des établissements du Service Public de Santé Mentale (ADESM) ; -       La Conférence nationale des présidents de Commission Médicale d’établissement des Centres Hospitaliers Spécialisés ; -       La Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne (FEHAP) ; -       La Fédération Hospitalière de France (FHF) ; -       La Fédération Nationale des Associations d’usagers en PSYchiatrie (FNAPSY) ; -       L’Union Nationale de Familles et Amis de personnes malades et/ou handicapés psychiques (UNAFAM). (Programme dans le PDF ) Pour vous inscrire à la journée « Nouvelles territorialités en psychiatrie et santé mentale » (inscription gratuite), merci d’utiliser le lien ci-après : http://www.adesm.fr/journee-detude-nouvelles-territorialites-en-psychiatrie-et-sante-mentale-inscrivez-vous/ Comptant sur votre présence, Très cordialement, Contact : Dorothée MATON Secrétariat de la Conférence Nationale des Présidents de CME/CHS EPSM de l'Agglomération Lilloise Tél : 03 28 38 51 36

  • LA BUSSIERE 2016

    Le prochain séminaire de LA BUSSIERE se tiendra du 21 au 23 septembre 2016 inclus au Centre Européen de la Jeunesse à Strasbourg. Le thème est : "Loi de modernisation du système de santé et territorialité : Quelles conséquences pour l’organisation des soins en psychiatrie ?"

  • Hommage aux victimes des attentats

    L’ANPCME  souhaite rendre hommage à toutes les victimes ainsi qu’aux familles touchées par les attentats du 13 novembre 2015. Elle s’associe au mouvement de solidarité en ces journées de deuil national,  pour continuer à défendre les valeurs de liberté, d’humanité, de tolérance et  de respect, chères à la psychiatrie française. Ses membres sont mobilisés  pour aider à l’organisation concernant la mise en place  des  soins psychiques en urgence  et en post-crise là où les besoins se feront ressentir sur le territoire national .                                                                                                                                                                                                   Dr Marie Noëlle PETIT   Présidente

  • ASCODOCPSY - Le Fil d"Asco - Septembre 2015

    Nouveauté de la rentrée 2015 Retrouvez en une lettre les dernières informations du réseau : événements, derniers produits sortis, manifestations et formations à venir,... Cette lettre d’information sera diffusée chaque mois à tous les représentants du réseau Ascodocpsy : directeurs, présidents de CME, documentalistes et archivistes des établissements membres du GIP. Rapport d'activité 2014 d'Ascodocpsy Ascodocpsy a le plaisir de vous présenter son rapport d’activité 2014. Cette édition vous propose de suivre l’essentiel de nos actions organisées autour de cinq missions. COOPÉRATION DOCUMENTAIRE Poursuite de l’alimentation de la base SantéPsy qui couvre les thématiques de la santé mentale et psychiatrie, renouvellement de l’accord-cadre avec le portail Cairn permettant d’obtenir des tarifs négociés avantageux pour les établissements adhérents, création d’une veille sur les actualités sur le web, participation à l’organisation de la deuxième édition de la journée inter-réseaux documentaires à Loos-les-Lille, version mobile du site pour les tablettes, organisation des 30èmes journées annuelles des documentalistes du réseau. RECRUTEMENT, FORMATION CONTINUE ET STATUTS Troisième année de notre partenariat sur des formations avec le ministère de la santé, organisation de sept formations pour 45 professionnels. GESTION DES ARCHIVES HOSPITALIÈRES Huitième mise à jour du guide des archives hospitalières, poursuite des travaux sur les unités de soins et urgences dans le cadre du groupe interprofessionnel sur les archives, organisation de la journée annuelle des archivistes à Dijon. VEILLE ET DIFFUSION DES PUBLICATIONS FRANCOPHONES Poursuite de la diffusion des lettres d’information, possibilité de s’abonner aux lettres produites par le réseau, renouvellement de la certification Hon Code par la HAS. PARTENARIATS EN PSYCHIATRIE Mise en place du partenariat avec la HAS, membre du collectif des « Semaines d’information en santé mentale », adhésion d’un établissement hospitalier étranger. Nos chiffres-clés marquants de l'année 2014 LES ACTEURS 98 établissements adhérents au réseau Ascodocpsy 141 centres de documentation et services d’archives 150 documentalistes et archivistes LES BÉNÉFICIAIRES 25 000 professionnels des établissements adhérents 7041 abonnés aux lettres et bulletins d’informations LES PRODUITS ET SERVICES PROPOSÉS Près de 165 000 références signalés dans la base Santépsy 10 formations en documentation et sur les archives Quatre lettres d’informations 20 bulletins thématiques Une veille sur l’actualité de la presse sur le web         À NE PAS RATER Le GIP Ascodocpsy fête ses 15 ans ! Une journée anniversaire est organisée le 5 novembre à Paris. Elle sera l’occasion de rencontrer d’autres membres adhérents et d’échanger sur l’évolution du réseau Ascodocpsy. Nous comptons vivement sur la présence de chacun des établissements car nous voterons la prorogation du groupement d’intérêt public. Pour vous inscrire, merci de remplir le formulaire en ligne : http://bit.ly/1KabhEC     BESOIN DE RÉFÉRENCES SUR UN SUJET ? CONSULTEZ NOS DERNIÈRES PRODUCTIONS     “Vu dans la base SantéPsy” – septembre 2015  Retrouvez nos sélections thématiques d’articles, de textes officiels et de rapports en psychiatrie. Parmi les thématiques traitées : Droit, Management, Organisation sanitaire,…   Identité, posture et positionnement infirmier – Septembre 2015         À DÉCOUVRIR SUR LE SITE     Actualité la plus lue le mois dernier  Signification des rêves : 10 scénarios décryptés par une psychothérapeute     Retrouvez toutes nos actualités sur notre page Scoop.it.         AGENDA   7ème colloque de l’AFRC – Remédiation cognitive et parcours de réhabilitation 25 septembre 2015   La prescription de neuroleptiques chez l'enfant 8 octobre 2015   Regards croisés sur la souffrance au travail 9 octobre 2015  

  • DPC le 15.10.2015

    "Continuité du parcours de soins en psychiatrie. Utilisation de la méthode du patient traceur : problématiques des interfaces entre les services des Urgences et de la Psychiatrie en hospitalisation temps plein ou en ambulatoire"  

  • LA BUSSIERE 2015 - Interventions

    LES INTERVENTIONS - Urgences psychiatriques : les attentes des patients et des familles - Mme Marie-Françoise PILET, UNAFAM - Collaboration Urgences - SMUR - SAMU et Fédération de psychiatrie : Dr Cyril CORRADO, chef d'unité des urgences CH Avignon - CAP 72 Fédération des Urgences psychiatriques à l'Hôpital d'Avignon : Dr Patricia IZARD, chef de service CH Montfavet - Expérience de Poitiers - Expérience d'une équipe mobile dans le cadre de la psychiatrie de secteur : Dr Charles ALEZRAH, psychiatre CH Thuir - Actualités pour la psychiatrie - HAS et ANAP : Mme Anne DEPAIGNE-LOTH, HAS - M. Ayden TAJAHMADY, ANAP - Le secteur en 2015 : quelles pratiques soignantes ? : Dr Dolorès Lina TORRES, présidente CME, CH E. Toulouse Marseille - La télémédecine et la e-psychiatrie : que faut-il en penser ? : Dr Sadeq HAOUZIR, président CME, CHS du Rouvray Sotteville les Rouen - Recherche et psychiatrie : une coordination nationale - les projets en cours : Dr Radoine HAOUI, président CME, CH Marchant - Toulouse        

  • Journée de La Bussière 2015

    Thème : « Psychiatrie, Urgences et parcours de soins : quelles déclinaisons concrètes ? » Du 10 (16h30) au 12 juin 2015 Lieu : Centre Européen de la Jeunesse - STRASBOURG Public concerné : Tout praticien et soignant exerçant au sein des C.H.U, C.H.G, E.P.S.M, C.H.S et E.S.P.I.C

  • CONTINUITE DU PARCOURS DE SOINS EN PSYCHIATRIE

    Journée de Développement Professionnel Continu Thème :« CONTINUITE DU PARCOURS DE SOINS EN PSYCHIATRIE:  Problématiques des interfaces entre les services des Urgences et de Psychiatrie en hospitalisation temps plein ou en ambulatoire » Jour : Mercredi 10 juin 2015 de 9h30 à 17h Lieu : CEJ Strasbourg

  • FORMATION CHEF DE POLE PSYCHIATRIE ET SANTE MENTALE

    Une formation conçue et réalisée par et pour des professionnels exerçant dans le champ de la psychiatrie et de la santé mentale La fonction de chef de pôle est au cœur de la stratégie hospitalière, elle nécessite une formation spécifique destinée à mieux comprendre et appréhender l’environnement hospitalier. Cette formation permet de développer les compétences indispensables en termes de gestion, de management et de conduite du changement, instaurée par le décret n°201-656 du 11 juin 2010 qui stipule que « dans les deux mois suivant leur nomination, le directeur propose aux praticiens nommés dans les fonctions de chefs de pôle une formation adaptée à l’exercice de leurs fonctions

  • Un nouveau site pour l'ANPCME : cme-psy.fr

    Bienvenue sur notre nouveau site internet ! Il va remplacer le précédant et offre toutes les nouvelles fonctionnalités de navigation et de visibilité. Vous pouvez  avoir les dernières informations de l'association et de la conférence, un lien direct avec Ascodocpsy en bas de page pour simplifier vos recherches de documentation et trouver les textes officiels, avoir un accès simplifié à toute notre documentation et une lisibilité accrue sur l'actualité, visualiser facilement nos prochains événements avec le calendrier. La tribune  mettra en valeur un acteur ou une thématique particulière. Pour les adhérents de l'ANPCME vous pouvez avec votre login et votre mot de passe vous connecter sur votre espace personnel. Et si vous n'êtes pas encore adhérents vous pouvez soumettre votre candidature pour une demande d'adhesion simplifiée en ligne N'hésitez pas à prendre le temps de le visiter !

  • Programme Psychiatrie et justice 2014

    Violences conjugales :Comment sortir de l’engrenage ? Auteurs récidivistes, victimes dépendantes, la justice est souvent mise en échec dans la problématique des violences conjugales. Si les injonctions de soins font désormais partie du processus judiciaire, force est de constater qu’elles sont difficiles à coordonner lorsqu’il s’agit de violences entre conjoints. Quels sont les dispositifs à penser pour sortir de l'engrenage ? Les intervenants qu'ils soient du champ de la justice ou de celui de la santé mentale peuvent-ils influencer les inter-relations complexes à l'origine de ces violences ? Et l’amour dans tout ça ?  

  • Organisation de la psychiatrie et promotion de la santé mentale

    Communiqué de presse : organisation de la psychiatrie et promotion de la santé mentale dans l’article 13 du projet de loi de santé. Assumer enfin la mise en oeuvre des conclusions consensuelles des nombreux rapports et missions depuis quinze ans. Les 5 organisations signataires d'usagers patients, familles et professionnels sont convenues, tout au long du parcours d’élaboration législative des dispositions du projet de loi de santé concernant la psychiatrie et la santé mentale, de poursuivre leurs travaux d’analyse et de propositions conjointes dans le cadre de la démarche d'élaboration partenariale qu'elles pratiquent de longue date et de manière continue.

  • Projet de loi de santé: quelques ajustements sur la gouvernance hospitalière

    Le projet de loi relatif à la santé adopté mercredi en conseil des ministres apporte quelques ajustements aux dispositions sur la gouvernance hospitalière par rapport aux précédentes versions, notamment sur la signature des contrats de pôle et la charte de gouvernance. Le projet de loi, qui comprend 57 articles répartis en cinq titres auxquels s'ajoute un titre liminaire doit être examiné par le Parlement début 2015.

  • PROJET DE LOI relatif à la santé

    EXPOSÉ DES MOTIFS  Notre système de santé est un atout pour notre pays.  Pour préserver cet atout et l’adapter aux défis nouveaux, le présent projet de loi engage  une refondation nécessaire pour relever les grands enjeux auxquels la politique de santé est  confrontée : celui du vieillissement d’abord, auquel le Gouvernement entend répondre grâce au  présent projet de loi et à celui relatif à l’adaptation de la société au vieillissement ; celui des  maladies chroniques, qui touchent aujourd’hui près d’un Français sur quatre et engendrent des  besoins nouveaux de coordination des professionnels, notamment de premier recours ; celui  enfin de l’innovation, au service de la qualité de la prise en charge, afin de conserver le caractère  solidaire et universel de notre système de santé.

  • DPC Evaluation de l'organisation des CMP et du parcours de soins en psychiatrie sectorisées

    Partant du constat du rôle central du Centre Médico Psychologique dans l’accès aux soins et dans la prévention de la rechute, nous relevons : L’hétérogénéité des organisations des CMP La complexité de la gestion des res- sources humaines La nécessité d’améliorer les liens avec l’intra hospitalier et les partenaires extérieurs L’importance de la mise en place d’indicateurs La première partie de la formation consistera en un état des lieux de l’organisation actuelle des CMP à partir du recueil d’un questionnaire qui sera renseigné par les praticiens participant à la formation. Ce questionnaire est à remplir de façon obligatoire. Les objectifs : amélioration et évaluation du parcours de soin du patient en ambulatoire y compris en urgence.  

  • Communiqué de presse : le secteur réaffirmé

    Les co-signataires prennent acte avec satisfaction de la réaffirmation claire par la ministre des affaires sociales et de la santé de la politique de secteur comme base de l'organisation des soins en psychiatrie et de promotion de la santé mentale, à l'occasion de la présentation des orientations du projet de loi santé le 19 juin dernier. Sa volonté d'inscrire le secteur dans la loi, et par voie de conséquence, de ne pas cantonner la psychiatrie au domaine des soins sans consentement prend la mesure des enjeux dont les cosignataires avaient souligné l'importance dans un récent communiqué. Enfin, dédier un volet spécifique à la santé mentale dans le cadre d'une nouvelle organisation des soins et de la prévention va dans le bon sens et témoigne d'une réelle prise en compte de notre discipline. Les cosignataires sauront prendre la part qui leur revient pour la concrétisation de ces orientations. Claude FINKELSTEIN, Présidente de la Fédération Nationale des Associations d’usagers en Psychiatrie Philippe CHARRIER, Président de l’Union Nationale de Familles et Amis de personnes Malades et/ou han- dicapé psychiques Gérard VINCENT, Délégué Général de la Fédération Hospitalière de France Yves-Jean DUPUIS, Président de la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Pri- vés non lucratifs  

  • Madame Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé

    Madame la Ministre Dans la perspective prochaine de l’ouverture de concertations sur la loi de santé publique, nous tenons à porter à votre connaissance l'espoir qui est le nôtre de voir se concrétiser les propos que vous avez tenu en septembre 2013, faisant de la psychiatrie et de la santé mentale l'une des cinq priorités de la stratégie nationale de santé. Nous formulons ainsi le voeu que la psychiatrie et la santé mentale, que vous aviez justement qualifiées de trop négliées, retrouvent à cette occasion la place qui doivent être la sienne dans le cadre du rétablissement du service public hospitalier, auquel nous sommes très attachés, mais aussi de la dynamique nouvelle du service public territorial de santé qui engagerait aussi les professionnels de santé en ville. Les propositions qui suivent, déclinées en 9 thématiques communes, rappellent les points essentiels promus par les organisations que nous représentons. Nous ne doutons pas de l'intérêt que vous y porterez et nous souhaiterions que vous puissiez nous recevoir ensemble pour vous les préciser et recevoir vos orientations à leur sujet.

  • Future loi de santé : les organisations se réjouissent

    Cinq organisations de la psychiatrie hospitalière se réjouissent des annonces de Marisol Touraine PARIS, 23 juin 2014 (APM) - Cinq organisations et fédérations impliquées dans la psychiatrie et la santé mentale hospitalières se réjouissent, dans un communiqué commun diffusé lundi, des annonces faites pour cette discipline par la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, lors de la présentation des orientations de la future loi de santé, jeudi.

  • Présentation des orientations du projet de loi santé

    Mesdames les ministres, Mesdames et messieurs les parlementaires et les élus, Mesdames et messieurs les Présidents, Mesdames et messieurs les directeurs, Mesdames et messieurs, Le 23 septembre dernier, j’ai présenté la stratégie nationale de santé dont l’enjeu est de refonder notre système de santé. Cette refondation est nécessaire pour relever les grands défis auxquels il est confronté. Celui du vieillissement, qui impose une réorientation de notre politique. Celui des maladies chroniques, ensuite, qui touchent aujourd’hui près d’un Français sur quatre. La mobilisation, enfin, de l’innovation au service de la qualité et de l’efficacité des prises en charge. Face à ces bouleversements, une seule question se pose : comment répondre à ces défis pour que, dans les années qui viennent, les Français, tous les Français, aient encore accès à un système de santé d’excellence ? Cette loi, dont je vais vous présenter les grandes orientations, et non le détail des mesures, transformera le quotidien de millions de Français. Il changera le rapport des Français à leur santé. Il leur apportera les moyens de se prémunir et de se protéger. Il leur donnera, lorsque survient la maladie, les armes pour y faire face : un remboursement des soins simplifié, des délais de consultation plus brefs, une prise en charge plus fluide et compréhensible par tous.

  • Lettre ouverte à Madame Marisol TOURAINE Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

    Madame la Ministre, Nous sommes à l'aube de l'annonce de votre loi de Santé. Cette loi est, vous le savez, très attendue des usagers, patients familles et professionnels. Ils savent qu'il s'agit, peut-être pour la première fois en ce domaine, de définir les objectifs d'une authentique politique de santé, celle dont notre pays a besoin. Ils savent aussi que cette loi, qui s'inscrit dans le cadre général de la stratégie nationale de santé que vous avez impulsée et qui en constitue le socle, va bien au delà de l'hôpital et de ses pro- fessionnels. Elle devrait donner au territoire ses lettres de noblesse en faisant de celui-ci désormais l'axe structurant de la prévention et du soin. Elle devrait aussi consacrer la réinscription d'un service public hospitalier au sein d'un espace plus grand, le service territorial de santé. Enfin, cette loi, du fait qu'elle comportera un nombre réduit d'articles, devrait avoir par conséquent une forte portée symbolique. 

  • Journées de la BUSSIERE 2014 :04 Juin au 6 Juin 2014

    Présentation de l'atelier : la documentation pour former, se former, monter les EPP  Mme Françoise PIERRON, documentaliste CPN ,Laxou  Mme Nathalie BERRIAU, ASCODOSPSY Le GIP ANPCME ADESM : ASCODOCPSY fête son anniversaire M. Jacques MARESCAUX, directeur CH St Jean de Dieu - Lyon Mme Françoise PIERRON, documentaliste CPN Laxou Mme Nathalie BERRIAU, coordinatrice générale ASCODOCPSY ORIENTATIONS NATIONALES POUR LA PSYCHIATRIE Discours introductif : Secteur et Service Teritorial de Santé Mme Bernadette DEVICTOR, présidente de la nouvelle Conférence Nationale de Santé Elargie Table ronde : loi de santé publique : quelle place pour la psychiatrie ? Principales problématiques de la psychiatrie à l'étranger (Allemagne et Espagne) en 2014 et leur impact sur les soins Dr Martin KAISER, psychiatre SHG Klinikum Merzig Dr Wolfgang HOFMANN, psychiatre SHG Kliniken Sonnengerg Saarbruck LES CMP AU COEUR DU SECTEUR RENOVE Le secteur rénové : quel socle de fonctionnement Dr Christian MÜLLER, président de la CNPCME Dr Marie-Thérèse LORIANT, modérateur Articulation entre secteur psychiatrique et médecins généralistes : les attentes LES CMP AU COEUR DU SECTEUR RENOVE Programme validant DPC : parcours de soins en CMP pour la psychiatrie adulte et la pédopsychiatrie - Présentation et méthodologie Dr Maria-Cristina GALEAZZI, psychiatre EPS Maison Blanche Paris Psychiatrie aux urgences à l'hôpital général : quels liens avec le secteur ? - Dr Vincent MARCIANO, assistant CH Montperrin Aix en Provence

  • Charte de partenariat Médecine générale et Psychiatrie de secteur

    Pour mieux répondre aux besoins des patients dans le domaine de psychiatrie et de la santé mentale et compte tenu des enjeux des soins aux personnes et de santé publique, le Collège de la Médecine Générale et la Conférence Nationale des Présidents de CME de Centres Hospitaliers Spécialisés souhaitent améliorer le partenariat entre médecins généralistes traitants et psychiatres de secteur. Afin d'assurer une meilleure coordination des soins, ils s'accordent sur les points suivants :

  • Journées de la BUSSIERE 2014 .

    Les journées "La Bussière" 2014 se dérouleront du mercredi 4 au vendredi 6 juin 2014 inclus au Centre Européen de la Jeunesse à STRASBOURG Chers Collègues: Veuillez trouver ci-joint le pré-programme des journées de la Bussière 2014 qui se tiendront au centre national de la Jeunesse de Strasbourg du 04 au 06 Juin 2014. Le thème sera :Secteur rénové, déclinaisons concrètes Comme nous l'avions évoqué en 2013, en plus de la partie théorique habituelle qui portera sur les orientations nationales et les déclinaisons pratiques ,de fonctionnement autour du secteur , cette année notre colloque comportera une partie DPC médicale validante sur le parcours de soin en CPM adultes et infanto juvéniles. Docteur Marie Noëlle PETIT

  • DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU

    DPC: méthodes et modalités Un Programme DPC en pratique :arrêté du 26 février 2013 fixe la liste des orientations nationales du développement professionnel continu des professionnels de santé ,le choix du programme est justifié par la référence à une orientation nationale ou régionale de DPC ,en lien avec le projet d’établissement, les EPP ,Dr PONS-FAURIEL ODPC Psychiatrie et Santé Mentale ODPC Psy-SM Dr M-T LORIANT Un Programme DPC en pratique... Arrêté du 26 février 2013 fixe la liste des orientations nationales du développement professionnel continu des professionnels de santé .Le choix du programme est justifié par la référence à une orientation nationale ou régionale de DPC .En lien avec le projet d’établissement, les EPP

  • Les acteurs de la psychiatrie travaillent à prévenir les ruptures dans le parcours de soins

    Lors de la 3e Journée FHF consacrée à la psychiatrie et à la santé mentale, les acteurs de la discipline ont échangé sur les dispositifs et initiatives pouvant prévenir les ruptures dans les parcours de soins, à l'aune de la rénovation annoncée du secteur : post-urgence, équipes mobiles, partenariats entre psychiatres et généralistes, prise en charge des détenus...

  • La CME de CHS et le collège de la médecine générale vont signer une cha

    Dépèche APM International - La conférence des présidents de CME de CHS et le collège de la médecine générale vont signer une charte: PARIS, 30 janvier 2014 (APM) - La conférence des présidents de commission médicale d'établissement (CME) de centre hospitalier spécialisé (CHS) et le collège de la médecine générale vont signer une charte d'engagements réciproques, ont annoncé jeudi les deux institutions, lors de la troisième journée annuelle psychiatrie et santé mentale de la Fédération hospitalière de France (FHF) organisée à Paris. "Les médecins généralistes sont les premiers acteurs partenaires des psychiatres de secteur", a assuré le Dr Christian Müller, président de la conférence des présidents de CME de CHS, à l'origine de cette initiative. Il a estimé qu'un travail en commun avec les médecins traitants était "un point de progrès important que peut engager le secteur rénové".  

  • JOURNEE PSYCHIATRIE ET SANTE MENTALE 30.01.2014

    Les acteurs du secteur réfléchissent à des articulations pour assurer la continuité des parcours de soin Lors de la 3e édition de la journée FHF consacrée à l’actualité et aux enjeux de la psychiatrie et de la santé mentale, les acteurs du secteur, dans leur diversité, ont travaillé à prévenir les ruptures. Un objectif d’autant plus important que le secteur – certes dans une version rénovée – semble assuré de perdurer.   Invité à identifier les enjeux actuels du champ de la psychiatrie, le député du Loir-et-Cher Denys Robiliard, qui est l’auteur du rapport d’information sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie, a souligné l’importance d’éviter les ruptures dans les parcours de soins et la nécessité de réfléchir à la création d’« interfaces ». Des notions qui font largement écho au contenu du denier Plan psychiatrie et santé mentale (PPSM) 2011-2015. Les articulations entre médecine de ville et hôpital, entre les différents territoires, entre le sanitaire, le médico-social et le social, semblent d’autant plus essentielles que la file active des patients augmente (+ 5 % par an pour les adultes et + 7 % pour la psychiatrie infanto-juvénile) tandis que le nombre de professionnels va décroissant en raison notamment du nombre de départs à la retraite.  En outre, plus de 800 postes s’avèrent non pourvus dans la psychiatrie publique, a ajouté le député.

  • Formation Chef de pôle ANPCME-CEMEA

    Une formation conçue et réalisée par et pour des professionnels exerçant dans le champ de la psychiatrie et de la santé mentale La fonction de chef de pôle est au cœur de la stratégie hospitalière, elle nécessite une formation spécifique destinée à mieux comprendre et appréhender l’environnement hospitalier. Cette formation permet de développer les compétences indispensables en termes de gestion, de management et de conduite du changement, instaurée par le décret n°201-656 du 11 juin 2010 qui stipule que « dans les deux mois suivant leur nomination, le directeur propose aux praticiens nommés dans les fonctions de chefs de pôle une formation adaptée à l’exercice de leurs fonctions

  • Dégel des mises en réserve prudentielles

    les activités de service public de psychiatrie et des soins de suite et de réadaptation (SSR) ne doivent pas être oubliées. Dans le cadre des débats parlementaires sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, la Ministre de la Santé et des Affaires Sociales a fait part du dégel du coefficient prudentiel concernant des activités de soins de court séjour, déblocage permis par le respect de l’ONDAM en 2013 lié aux efforts consentis par tous.

  • VOYAGE D’ETUDE DE LA CONFERENCE NATIONALE DES PRESIDENTS DE CME ET DE L’ANPCME

    Tout d’abord il est important de souligner l’excellent accueil dont a bénéficié notre mission au Québec. Le consulat de France ainsi que le soutien du ministère de la santé en France ont largement contribué à la réussite de notre séjour. Les échanges ont été francs tant au niveau de la direction de la santé mentale, de l’association des psychiatres du Québec que des établissements. Nous avons pu à la fois recueillir des informations sur l’organisation des soins de façon générale, en voir la déclinaison concrète sur les établissements et visiter un centre de recherche en neurosciences à l’institut universitaire de Québec dont l’objectif est de se situer dans les cinq premiers mondiaux. Bien entendu, nous avons rencontré un intérêt très fort pour les échanges entre la France et le Québec, souligné par le consulat qui nous a fait part d’appels à projet avec financements à la clé ainsi que pour la francophonie.

  • Audition au sénat: intervention du Dr Christian Muller

    Mission de contrôle et d'évaluation de la sécurité sociale (MECCS). Audition sénat 25 septembre 2013 Audition Sénat du 25 septembre 2013 Mission de contrôle et d'évaluation de la sécurité sociale ( MECCS ) M. Yves Daudigny, Président, et M. Phillipe Brault,administrateur. Intervention du Docteur Christian Müller Conférence nationale des présidents de CME/CHS 25 septembre 2013

  • Journée de La Bussière 2012: Le programme

    Les CME viennent d'être renouvelées et dans la plupart des établissements de nouvelles équipes doivent se familiariser avec un nouveau cadre législatif et un fonctionnement institutionnel très largement modifié. L'inflation de textes de loi, apparue au cours de ces dernières années, nous a demandé beaucoup d'efforts d'adaptation. La loi HPST a impulsé de nouveaux équilibres au sein des établissements et dans l'organisation territoriale. Directoire, conseil de surveillance, élaboration du règlement intérieur des CME, nouvelles prérogatives de la CME centrées sur la gestion des risques et la qualité des soins, articulations entre le président de la CME, le directoire, la CME et les pôles, contractualisation interne, GCS, CHT..., les nouvelles procédures se sont progressivement mises en place laissant une grande place aux initiatives locales. La loi du 5 juillet 2011, appliquée en plein été, en est toujours à la phase d'expérimentation, en attente de réponses du conseil constitutionnel et avec des déclinaisons très variables d'un département à l'autre. Le partage d'expérience apparait donc comme fondamental pour les psychiatres en responsabilités au sein des établissements, afin qu’ils puissent s'approprier l'environnement dans lequel ils sont amenés à évoluer, en réaffirmant les valeurs d'indépendance professionnelle, de collégialité, d'attachement au secteur, de défenses des libertés individuelles qui sont les fondements de leur pratique. Les journées de La Bussière sont axées cette année sur trois thématiques : la gouvernance, la territorialité et la loi du 5 juillet 2011. Déclinaisons locales, stratégies, difficultés rencontrées... un temps d'échange et de partage pour travailler ensemble à l'élaboration des outils qui nous permettrons de nous repérer et de nous approprier ce nouveau cadre d'exercice professionnel.

  • Journées de la BUSSIERE 2012 .

    Jean-Alain LE FOLL, psychiatre – CH Guillaume Régnier RENNES  François CAPLIER, directeur des affaires générales – EPSM agglomération lilloise  Roland BOUET, psychiatre- CH Henri Laborit POITIERS Philippe LALY, adjoint au chef de service certification des établissements de santé, HAS – PARIS  Alain MOSCONI, directeur des affaires financières - CH Charles Perrens BORDEAUX

  • LOI DU 5 JUILLET 2011 : demande de suggestions

    Cher(s) Collègue(s), Le projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques sans consentement et aux modalités de leur prise en charge a été adopté au parlement le mercredi 22 juin 2011 et la loi publiée au JO du 5 juillet 2011. Nous nous proposons de faire le point sur ses difficultés d’application et nous vous remercions de bien vouloir nous adresser vos remarques, commentaires et suggestions concernant les problèmes que vous avez pu repérer et pourrez rencontrer au sein de vos établissements. Par exemple : 1- modalités de l’organisation concrète de la rédaction des différents certificats (problème du nombre de médecins certificateurs) et de leur gestion administrative. 2- Contenu du programme de soin. 3- Organisation des accompagnements éventuels auprès du J.L.D (contre indication médicale, problème de sécurité, perte de temps soignants, délais administratifs). Une salle d'audience dédiée ? 4- Visio conférence et contre indication médicale. 5- Modalités d’application transitoires et leurs déclinaisons sur les établissements. En vous remerciant par avance de vos contributions. Bien confraternellement.

  • PROPOSITION REGLEMENT INTERIEUR TYPE DE CME

    Le décret n°2010-1325 du 5 novembre 2010 relatif à la conférence médicale d’établissement (CME) des établissements de santé privés, pris en application de l’article L6161-2 du code de la santé publique, renforce le rôle de la CME dans la politique d’amélioration continue de la qualité. Le nouveau dispositif confère à la CME un rôle stratégique dans la politique médicale de l’établissement et l’élaboration du projet médical conjointement avec le gestionnaire. Convaincue que la valorisation et la reconnaissance des positions de la collectivités des médecins renforcent par ailleurs considérablement la position des établissements, les parties aux présentes ont souhaité, à travers l’élaboration d’un règlement intérieur type de CME, mettre à disposition des médecins exerçant en établissement de santé privé un outil aidant sur le fonctionnement des CME. Ce document constitue une base minimum de réflexion à disposition des médecins exerçant en établissement de santé privé, qui s'appuie sur les principaux textes en vigueur concernant les CME. La présente recommandation a recueilli l'accord des trois organisations représentatives qui constituent le CLAHP, et a été approuvée par les organisations citées ci-dessous, elles-mêmes entendues lors de la rédaction.

  • DELEGATION PREFECTURE : la psychiatrie française est en deuil - Mobilisons nous !

    Psychiatrie: nouveaux appels contre l'adoption en l'état des soins sans consentement PARIS, 14 juin 2011 (APM) - Plusieurs organisations d'acteurs de la psychiatrie ont appelé les sénateurs à ne pas adopter en l'état le projet de loi sur les soins sans consentement en psychiatrie. La commission des affaires sociales du Sénat a adopté le 8 juin le texte dans la version votée par les députés en deuxième lecture (cf dépêche APM HMOF8006). Aucun amendement n'a été déposé par le rapporteur Jean-Louis Lorrain (UMP, Haut-Rhin). Les sénateurs socialistes, radicaux de gauche,communistes et verts ont déposé de leur côté 79 amendements qui ont peu de chance d'être adoptés.

  • La psychiatrie française est en deuil

    La première censure (article L.3213-4) est similaire à celle prononcée par les Sages le 26 novembre 2010 concernant le régime de l'hospitalisation d'office à la demande d'un tiers : il sera désormais interdit à un préfet de maintenir le malade hospitalisé au-delà de 15 jours sans l'intervention d'un juge des libertés et de la détention (JLD).

  • Les maladies psychiatriques se soignent très bien hors de l'hôpital

    Jusque-là cantonnés à l'hôpital psychiatrique, les soins sous contrainte pourraient être élargis à la ville. C'est là l'évolution principale de l'avant-projet de loi " relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques ", qui modifie la loi de 1990 sur l'hospitalisation sans consentement. Annoncée depuis des années, cette réforme fait actuellement l'objet d'une concertation entre le ministère de la santé, les syndicats de psychiatrie, les patients et leurs familles.